MondePeople

Tariq Ramadan est maintenu en détention provisoire

VIDÉO - La Cour d'appel de Paris a rejeté la deuxième demande de mise en liberté de l'islamologue suisse. Soupçonné de viols, Ramadan sera confronté à une deuxième accusatrice le 18 septembre prochain.

Tariq Ramadan ne sortira pas de prison. La cour d’appel de Paris a confirmé, mercredi 9 août, le rejet d’une demande de mise en liberté de l’intellectuel musulman. Ramadan est en détention provisoire depuis six mois pour des accusations de viols, qu’il conteste. Au mois de mai, sa défense avait fait une première demande de remise en liberté qui avait été rejetée, avant de réitérer, le 19 juillet dernier, dans la foulée d’une confrontation avec Henda Ayari. Sa première accusatrice affirme avoir été violée par le prédicateur en octobre 2012. Elle avait déposé plainte à l’automne dernier, entraînant un harcèlement contre elle sur les réseaux sociaux.

Henda Ayari sur Tariq Ramadan : «Il m’a dit que je n’avais que ce que je méritais»
Henda Ayari, femme musulmane de 40 ans et l’une des deux présumées victimes d’agression sexuelle par l’islamologue Tariq Ramadan, s’est confiée ce lundi 30 octobre sur France Info.

Le témoignage de la plaignante avait été mis à mal, à propos du lieu et de la date du viol présumé, ce qui avait incité Me Emmanuel Marsigny, l’avocat de Tariq Ramadan, à faire une nouvelle demande de remise en liberté pour son client. L’état de santé de l’islamologue a également été avancé. Ce dernier souffre en effet d’une sclérose en plaques. Le traitement de cette maladie a toutefois été jugé compatible avec son incarcération à Fresnes (Val-de-Marne). Outre la remise de son passeport suisse et une résidence sous contôle judiciaire en région parisienne, sa défense proposait de verser une caution de 300.000 euros.

Source : Lefigaro.fr

Tags
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close